Signe de la victoire sur la plage

Programme LIFE

Le switch de posture

 

Tout processus émotionnel et motivationnel est associé à une tendance posturale. Lorsque vous êtes heureux, ou en colère, ou triste, vous adoptez sans forcément vous en rendre compte une physiologie, une attitude et une posture qui sont propres au processus en cours. Tout cela peut générer des tensions excessives ou au contraire des relaxations trop importantes, et peut créer des micro ou macro comportements délétères pour l'action en cours.

Le switch de posture consiste en deux étapes :

  • tout d'abord prendre conscience de sa posture, de son attitude et de ses comportements et expressions faciales lors de vos processus émotionnels. Pour cela, deux façons de faire : soit durant un processus en cours, alors que vous prenez par exemple conscience que vous êtes en colère, ou que vous éprouvez de la honte, du dégout, de l'over-stress ... et d'effectuer une introspection physiologique afin de ressentir toutes vos composantes musculaires : comment sont les muscles de vos visages ? Vos sourcils ? L'espace qui se situe entre vos deux sourcils ? Comment sont vos épaules, vos muscles des bras, vos mains ? Comment bat votre cœur, comment respirez-vous ? Avez-vous des tremblements ? Quelle est votre attitude générale, et comment avez-vous tendance à parler et à vous exprimer ? L'autre façon de faire est de vous rappeler une situation dans laquelle vous avez vécu une émotion particulière (colère, dégoût, haine ...) et de chercher à revivre la scène (à minima, pas besoin de vous ré-enrager totalement) afin de ressentir les modifications physiologiques qui s'installent, puis de refaire le processus décrit précédemment. Au mieux vous connaitrez vos marqueurs sensoriels émotionnels, au plus rapide vous pourrez effectuer une modification physiologique, entrainant de facto un changement de processus (ou du moins une modulation de l'énergie émotionnelle en cours).

  • l'autre étape correspond au switch en lui-même. Vous allez modifier volontairement vos composantes physiologiques pour qu'elles viennent contrer les tendances naturelles, et ainsi adopter une attitude, une posture, des comportements et expressions faciales en accord avec l'action en cours. Au lieu de laisser votre système émotionnel décider pour vous de votre façon de vous présenter aux autres, vous allez choisir en pleine conscience l'image que vous souhaitez afficher. Et plus vous effectuerez le switch, plus il sera simple pour vous de l'effectuer la fois suivante. Vous pouvez même mettre au point une phrase ou un mot, ou un ancrage de ressource (technique qui sera abordée plus loin) vous permettant de switcher encore plus facilement.

N'hésitez pas à prendre le temps de définir un idéal de posture, de physiologie, de langage, d'attitude ... dans les situations qui provoquent chez vous le plus de fluctuations émotionnelles, afin d'effectuer un switch rapide et calibré vers des composantes intentionnelles. Vous pouvez créer une véritable image de performance de votre idéal de comportement dans une situation donnée et de l'activer quant vous en avez besoin.

Image Switch
Détente dans le parc

Body-scan et détente musculaire

fille de détente

Respiration abdo-relax

Signe de la victoire sur la plage

Switch de posture

Tableau de bord de voiture

Ma jauge d'énergie

Poings solidaires

Relaxation par contracté-relâché

Respirer

Respiration de contre-anxiété