Programme LIFE

Structure et Objectifs de la formation

Structure de la formationFabien RAMON
00:00 / 20:49

Le Programme LIFE s'articule autour de l'amélioration de vos processus de prise de décision, que ce soit à court ou long terme. Pour cela, il est nécessaire d'une part travailler sur ce qui structure la motivation à l'action, et d'autre part sur les mécanismes de l'action en tant que telle.

La motivation à l'action nait de la volonté de réaliser des activités enrichissantes et en lien avec nos objectifs à long termes, eux-mêmes concordants avec nos valeurs et notre cœur identitaire. Ceci sous-entend plusieurs étapes :

  • Se (re)découvrir, c'est à dire comprendre les différents éléments qui composent ma personnalité, mes intentions, mes valeurs fondamentales et mes besoins.

  • Comprendre le plus précisément possible ce vers quoi l'on souhaite se diriger. Définir ses missions de vie, ses objectifs consciemment permet de vivre de façon intentionnelle. Comme le dit Jim Rohn, intervenant en développement personnel : "Si vous ne planifiez pas vous-même votre propre vie, quelqu'un d'autre va la planifier pour vous. Et vous savez ce qu'il ou elle a planifié pour vous ? Probablement rien !".

  • Connecter vos forces de caractères, vos valeurs et vos croyances en direction de vos objectifs. En particulier, il est essentiel d'apprendre à cibler ses croyances limitantes afin de les retravailler pour qu'elles viennent soutenir nos intentions.

  • Savoir mettre en place des étapes avec feedback informatif et réévaluer régulièrement les points précédents. En effet, nous sommes des êtres vivants dynamiques en constante évolution, y compris sur le plan cognitif, en particulier en regard de nos systèmes de valeurs qui peuvent se modifier à la suite d'événements importants. D'autres part, de nouveaux travaux de neurosciences cognitives tendent à montrer que nos propres souvenirs se remodèlent au fur et à mesure de notre évolution de vie. "Je suis" est donc une structure dynamique évolutive qu'il est important de réévaluer régulièrement. Ce dernier point sous-tend un élément clé d'amélioration de son potentiel global : avoir suffisamment de flexibilité cognitive pour s'adapter aux résultats que l'on obtient, être capable de les accepter rapidement et de redéfinir si besoin une partie de ses objectifs.

 
Formation Cadre Theorique Motivation.png

L'action, en soi, correspond à une série de mouvements, comportements (dont le langage), attitudes et postures qui vont permettre d'obtenir des résultats, si possible en lien avec nos objectifs à court, moyen et long terme. Les actions se situent forcément dans le présent, et incluent des processus sur lesquels il est essentiel de focaliser son attention pour réussir. Vous effectuez actuellement l'action de lire ce texte, le résultat attendu à court terme étant de comprendre les enjeux de ce programme, avec un objectif à plus long terme d'améliorer votre potentiel global, votre motivation, votre bien-être ...

En soi, on pourrait considérer que nous effectuons en permanence des actions. Réussir une performance au travail, chercher à s'endormir, communiquer avec son patron, ses employés ou son/sa conjoint(e), jouer une partie de jeux de société ou de console, manger, méditer ... Toutes ses séquences sont des actions en tant que telle, avec pour chacune une stratégie d'objectifs qui s'étalent dans le temps. Certaines actions ont une finalité eudémonique : je cherche à réussir mes présentations pour améliorer ma rentabilité, avoir une progression rapide dans l'entreprise et améliorer ma qualité de vie, en transcendant ma valeur de professionnalisme, quand d'autres actions ont un apport hédonique : je joue à la console parce que cela me fait du bien sur l'instant, sans être forcément connecté à un objectif à plus long terme.

Dwight David Eisenhower, 34ème Président des Etats-Unis, utilisait une matrice simple afin d'évaluer la qualité des actions qu'il mettait en place, en termes d'importance et d'urgence :

Formation Matrice Eisenhower

En améliorant sa compréhension de soi, de ses objectifs et de ses modes de fonctionnements mentaux, nous allons chercher à évoluer préférentiellement dans la partie droite de la matrice, c'est à dire les actions importantes, en particulier celles qui ne sont pas urgentes. Ces activités sont en effet la base de votre développement à long terme, de la réussite de vos objectifs et de la création de satisfaction de soi. Elles sont souvent composées d'actions répétitives, parfois rébarbatives ou non enrichissantes en elles-mêmes, mais qui vous apporteront une plus value à long terme. En somme, vous ne serez pas forcément motivé(e)s pour les lancer et persister dans l'action, mais c'est seulement en vous forçant à les réaliser quand même que vous pourrez obtenir les résultats attendus dans votre vie. Faire une heure d'anglais par jour en vue d’aménager dans un pays anglophone, courir trois fois par semaine pour tonifier sa silhouette, lire quelques pages d'un livre tous les jours afin de développer ses connaissances ... La sphère d'Important Non Urgent (INU) vous demandera de la régularité, de l'adaptabilité, et la capacité de vérifier régulièrement vos avancées.

Comprenez dès à présent qu'en fonction de vos objectifs, une action NINU pour une personne (Non Importante Non Urgente) pourrait être INU pour une autre. Passer quatre heures par soir sur un jeu online pourrait être NINU si vous travaillez sur votre thèse de médecine, mais INU si vous êtes un gamer rémunéré pour cette activité. Encore une fois, tout est question de compréhension et d'intentionnalité.

Un des objectifs du programme LIFE est de vous aider à développer plus d'activités INU dans votre vie, afin de développer au maximum votre croissance intentionnelle. De nombreuses personnes pensent que la maturité vient avec l'âge, mais en réalité, la maturité est un processus de vie perpétuellement renouvelé qui demande des efforts constants. Notre croissance n'est pas le fruit du hasard, mais la conséquence des choix que nous effectuons. Choisir de laisser son développement aller et venir au gré des événements aléatoires est à fort risque de ne rien produire sur le long terme, voire de vous entrainer dans une spirale négative. En effet, ne pas mobiliser son potentiel et ne pas nourrir ses valeurs fondamentales produit généralement une sensation de vide intérieur, qui peut aboutir à une composante pathologique (anxiété, déprime ou dépression...).

Formation Intentionnalite

 

Une fois que l'on a compris comment sélectionner les actions les plus intéressantes pour l'atteinte de nos objectifs à long terme et missions de vie, il est intéressant de disposer d'outils de calibration énergétique et émotionnelle, afin de rester concentré durant toute l'activité. Paradoxalement, dans l'action, il est essentiel de ne plus penser au résultat à long terme (sauf dans un cas bien précis que nous reverrons par la suite) et de focaliser son attention sur le processus en cours, ceci afin d'améliorer la connexion corps-esprit et la fluidité dans les gestes. En effet, si je suis en train de mener une action tout en pensant à autre chose, ou en essayant de faire une deuxième action en parallèle, je risque de ne pas disposer du bon processus physio-émotionnel pour mener la première action à bon terme. Un exemple simple serait de lire ses mails professionnels sur son téléphone alors que vous êtes en train de jouer avec votre fils/fille de cinq ans. Votre émotion, votre attitude, votre posture, voire votre langage va s'adapter aux différentes thématiques des mails, ce qui va potentiellement compromettre votre qualité d'interaction avec votre enfant. De plus, dans ce cas précis, vous envoyez un message non verbal du type : "son téléphone est plus important que moi", ce qui est contre-productif avec votre objectif à long terme, d'aider votre enfant à grandir et s'épanouir en confiance. La perturbation se vérifie avec tous les parasitages d'action : conduire et téléphoner, traiter un dossier tout en gérant les notifications incessantes de mail, répondre à trois sollicitations de patients différentes alors que je prépare une perfusion, penser à ses problèmes de couple alors que je pilote un avion de ligne ...

Comme nous l'avons vu, il existe deux types d'outils : ceux qui vous permettent de calibrer l'action lorsqu'elle se présente, et ceux qui agissent en toile de fond, comme vous pouvez le voir sur l'image suivante :

POWERS Outils et organisation 1.png

 

Les outils permettant de réfléchir sur ses valeurs, ses raisons d'être ou piliers de vie, ses habitudes de développement personnel, de développer sa motivation et son estime de soi sont à travailler lors de vos moments de pause, de réflexion, d'introspection, c'est à dire en dehors de l'action. Mais les outils intégrés à la bulle d'action sont également à anticiper ! Il est essentiel de rendre vos techniques les plus économiques possibles sur le plan cognitif, il vous faudra donc voir et revoir celles-ci "à froid", de façon dissociée dans un premier temps, puis de les associer à leur sphère d'efficacité en dehors d'une situation de crise. Lorsque vous les maitriserez suffisamment, vous pourrez les intégrer aux situations complexes, où elles vous permettront de mieux moduler votre activation énergétique et émotionnelle (c'est dans les situations de crise que les outils de performance mentale apportent une grande plus value, mais vous devez parfaitement les maitriser pour cela). Ainsi, rapporté sur une frise temporelle, nous pourrions voir le travail sur les techniques de préparation mentale de la sorte :

Screenshot 2020-10-15 at 13.08.50.png

 

Ainsi, l'objectif du programme LIFE va être de vous aider à appréhender chaque secteur de développement, en vous laissant le libre choix de vous investir dans les éléments qui vous semblent les plus pertinents pour vous. Peut être avez-vous principalement besoin d'améliorer votre motivation ou votre résilience ? Ou alors vous avez peut être besoin d'outils de gestion émotionnelle ou de modulation énergétique ? N'hésitez pas à parcourir les différents modules et à vous attarder sur les éléments les plus importants pour votre pratique, et pour votre vie. Voici quelques uns des objectifs attendus :

  • Savoir définir ce que représente le bien-être psychologique pour soi

  • Savoir expliquer les concepts de performance mentale

  • Comprendre et savoir argumenter le rapport entre mes ressources et les défis rencontrés

  • Disposer d'au moins un outil de respiration et un outil de relaxation efficace et fiable, travaillés régulièrement et accessibles dans les situations les plus difficiles

  • Savoir définir mes émotions de base, et connaître leurs marqueurs sensoriels

  • Savoir expliquer comment les processus émotionnels influencent mes comportements

  • Être capable de réorienter son dialogue interne et de l'observer de façon objective 

  • Avoir au moins une image de bien-être stable et de qualité pour me ressourcer

  • Définir les composantes physiologiques et émotionnelles d'un « meilleur moi » dans une situation spécifique 

  • Connaitre mes valeurs fondamentales et leur hiérarchie

  • Avoir une liste concrète de raisons d'être puissantes, et une liste d'habitudes de développement personnel cohérentes avec ses raisons d'être et mes valeurs

  • Savoir argumenter sur la notion de confiance en soi, comprendre le lien entre idéal de soi, image de soi, concept de soi et confiance en soi

  • Se placer dans le bon mode de concentration dans l'action

  • Définir une ou plusieurs bulles d'action de qualité et savoir les activer au bon moment

  • Savoir utiliser la pré-activation mentale, au repos et juste avant l'action

  • Être capable de définir des comportements d'intégration de l'erreur dans l'action

 

Ces objectifs sont une trame de progression que vous pouvez utiliser pour vous fixer vos objectifs d'apprentissage tout au long de ce cours. Il est important de comprendre qu'ils ne sont ni une fin en soi, ni une obligation. Vos attentes et objectifs sont peut être totalement différents, ce qui est important est que vous disposiez de buts à atteindre concrets et mesurables. 

D'autre part, ces objectifs ne veulent pas forcément dire « connaître les notions définies dans le cours par cœur », au contraire. Si votre définition d'une émotion est totalement différente de celle proposée, c'est génial ! Si elles se rejoignent totalement, c'est génial aussi ! Ce qui compte réellement, c'est tout le travail de recherche de compréhension de ces processus, appuyés par ce que l'on appelle l'Evidence-Based, c'est à dire des travaux concrets et sérieux autour des différentes thématiques. En effet, les définitions et les outils POWER-S se basent sur de nombreux travaux de recherches scientifiques sérieux, et il sera intéressant de confronter ces données avec vos propres connaissances et recherches !

Vous trouverez ci-après une vidéo que j'ai présenté au congrès de médecine d'urgence et qui résume les différents points énoncés ci-dessus :